La convivialité

Le nombre de personnes ayant arrêté la pratique du jd est de loin supérieur à celui de ceux qui ont continué. Chaque année il y a dans le jd un processus de tournus qui fait que 100 à 200 000 élèves (15 à 30%) arrêtent leur pratique mais qu'ils sont aussitôt remplacés par 100 à 200 000 autres. Quel éducateur sportif n’a pas imaginer un jour ce à quoi ressemblerait son club s’il était parvenu à garder 80% des adhérents qui ont porté le jùdôgi au moins pendant une saison ?
La fidélisation de nos pratiquants doit être au centre d’une réflexion intense, il faut inciter les éducateur sportifs, les dirigeants, les parents, les jùdôkas eux-mêmes, à faire chauffer leur matière grise, tout est bon à entendre sur ce sujet, toutes les pistes sont bonnes à explorer.

Voici comment entretenir la convivialité :

Sorties
Dans le dôjo
Autour du dôjo
Annexes
au cinéma des conférences (vidéo projecteur, ordinateur, tableau velleda)   un site internet
des pique-niques organiser et participer à des compétitions organiser des apéritifs un calendrier
à la mer organiser et participer à des stages compétitions ludiques internes organiser un blog
à la montagne des journées portes ouvertes organiser des lotos article dans le journal
à la piscine un affichage de photographies et de résultats organiser divers spectacles organiser des forums
à la patinoire varier les jeux proposés organiser des goûtés de Noël créer un journal
au bowling varier le matériel pédagogique organiser une fête des rois créer des boîtes à idées
au Lazer Quest organiser des démonstrations organiser une tombola  
à l'Acrobranche participer à des manifestations sportives d'autres sports organiser une fête de club  
au restaurant organiser et participer à des entraînements interclubs, départementaux, régionaux    
au parc d'attraction organiser des rencontres avec les élites    
Kidou récré Escape Game    
Gulli Park fêter les aniversaires    
Royal Kids fêter les remises de grades    
Monkey Park fêter les bons résultats en compétition    

Les jùdôkas doivent former un groupe d'ami (et pas une famille (kazoku)).

Les responsabilités en France :
- la responsabilité civile
Dans le cadre civile, ce sont les responsables légaux qui sont responsables civilement des mineurs.
Dans le cadre civile, tous les majeurs sont responsables civilement.
Dans le cadre professionnel, ce sont les employeurs qui sont responsables civilement des employés.
- la resposabilité pénale
Toute personne est responsable pénalement de ces actes quelque soit son âge.

Attention !
Pour des raisons de responsabilité civile, si certaines de ces activités proposées font peur à certains dirigeants de club, il est possible de contourner le problème en organisant des sorties hors contexte de club.
Ainsi, au lieu de dire :
Le club vous propose de participer à l'activité qu'il organise.
Avantage : participation financière du club
Défault : responsabilité civile engagé par le club
on peut dire :
Je vous propose de participer avec moi à l'activité.
Avantage : responsabilité civile engagé par chaque participant ou responsables légaux
Défault : pas de participation financière du club

Une des grandes erreurs est de considérer que toutes activités de ce genre a forcement un coût financier et/où doit être pris en charge par des spécialistes.
Les ressources humaines et la solidarité est la première piste à explorer et comble 99% de ces activités.