Orgueil

L'orgueil, selon le philosophe Théophraste est le mépris de tout, sauf de soi-même.

L'orgueil est le désir d'être au-dessus des autres, c'est l'amour solitaire de soi-même.

L'orgueil Superbia en latin, est une opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu'on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui, à la différence de la fierté qui n'a nul besoin de se mesurer à l'autre ni de le rabaisser.

L'orgueil c'est aimer ce que l'on est alors que la fierté c'est aimé ce que l'on a fait.

Exemples d'orgueil :
- Penser que si on arrive pas à faire quelque chose, c'est qu'il est impossible d'y arriver soit :
     - car on pense qu'il n'existe pas de solution (fermeture)
     - car on pense que, si on y arrive pas, c'est que c'est impossible pour les autres (orgueil)

- Penser à la magie ou au surnaturel lorsqu'on arrive pas à expliquer un phénomène est orgueilleux soit :
     - car on pense tout savoir dans un domaine alors que seuls quelques spécialistes au monde sont à la pointe des connaissances dans un domaine précis
     - car on pense que l'humanité, l'espèce à laquelle nous appartenons, sait tout

Dans les deux cas, le trou dans le savoir n'est pas envisagé trop convaincu de sa supériorité.

L'orgueil c'est aimer ce que l'on est alors que la fierté c'est aimé ce que l'on a fait.

L'orgueil est a différencier de l'ethnocentrisme ou de l'égocentrisme.