Le Itsutsu No Kata

Ce kata doit être présenté au passage du 7e dan. Il est composé de séries de techniques chacune. Itsutsu No Kata, pourquoi forme des cinq ? Parce que ce kata est constitué de 5 techniques auxquelles Jigorô Kanô n'eut pas le temps de donner de nom avant de décéder, et ceci bien qu'il y ait mûrement réfléchi. C'est le kata "inachevé". Ce kata permet selon Jigorô Kanô d'établir une relation entre le "microcosmos" (l'intérieur du corps humain) et le "macrocosmos" (l'univers). Il est fondé, selon les traditions japonaises, sur les cinq éléments de l'univers. Pour Jigoro Kano, ce kata a pour but, à la fois, d'expliquer le principe du maximum d'efficacité pour un minimum d'effort et de représenter les mouvements de l'univers. Il représente le cœur même du Jùdô. Le Kôdôkan adopta l’Itsutsu No Kata comme kata en 1887.
Ce Kata est présenté comme le plus profond, le plus philosophique, le plus avancé des katas. Jigorô Kanô pensait qu'il était par conséquent inapproprié de nommer les techniques. Cependant, on retrouve de grandes similarités entre ces techniques et celles, "nommées", du Judo. Ce kata présente les cinq principes du Judo : énergie, résistance, forces, alternance et vide. Uke est à gauche du JOSÉKI, tori à droite. Ils saluent le JOSÉKI puis se saluent debout. Ils avancent le pied gauche puis le droit. Si les katas s'effectuent à deux, ils doivent s'enseigner au moins à trois pour avoir une vue extérieur.

Le Itsutsu No Kata ou "Kata des Cinq Principes". Suivant le fondateur du Judo il représentait le "Cœur" (Shin) du principe essentiel de sa pratique souple (Ju ou Yo)... donc "Yoshin". Cette étrange forme comporte Cinq techniques liées à Cinq Principes : Principe de concentration d’énergie et d’action ; Principe de réaction et de non-résistance ; Principe cyclique du cercle et du tourbillon ; Principe de l’alternance du flux et du reflux pendulaire ; Principe de Vide et de l’inertie..

Ouverture

UKE est à la gauche, TORI est à la droite de JOSÉKI. Ils saluent JOSÉKI puis se saluent debout . Ils avancent pied gauche puis le droit.

1er élément : La terre
C'est le principe de concentration de l'énergie et de l'action, la force directe de Tori domine Uke en l'amenant au déséquilibre.
Une force peut en contrôler une plus grande facilement en réalisant une attaque continue et logique.
Exemples de telles techniques :
- Uchi Mata
- Seoi Nage
- Harai Goshi
Sur la première technique, Tori et Uke se rejoignent, Tori pousse Uke à tel point que celui-ci ne peut rester debout sur ses pieds

UKE avance 4 pas pour se placer au centre du tapi (gauche, droite, gauche et droite même ligne et s'arrête en shizen hontai). TORI avance 6 pas, il avance pied gauche et en avançant le pied droit il commence à monter sa main droite le long de son côté droit. Il continue à avancer en biais pieds gauche, droit, gauche, droit et arrive près de UKE (le petit orteil des pieds droit de torils et de UKE sont alignés). La paume de la main droite de torils est placée sur la poitrine de UKE, les doigts écartés. TORI commence à pousser avec la main droite coté du pouce en avançant le pied gauche. UKE résiste et cède en reculant le pied droit, torils continue à pousser UKE du coté du petit doigt en avançant le pied droit, UKE recul pied gauche. TORI continue à pousser UKE avec la main coté du pouce, coté du petit doigt en avançant quelques pas, UKE recul plusieurs petit pas de plus en plus vite et perd son équilibre. TORI avance d'un grand pas du pied droit et pousse fortement UKE. UKE chute d'un bloc, le corps droit comme un Bouddha de bronze la plante des pieds de UKE reste en contact avec le tatami. TORI recul pied droit, UKE se relève assez vite sans temps d'arrêt.

2e élément : Le feu
C'est le principe de puissance de réaction et de résistance directe minimale
Esquive et utilisation maximale de la force d'Uke
Contrôle d'une force par l'utilisation de cette force.
Exemples de telles techniques :
- Utsuri Goshi
- O Soto Gaeshi
La deuxième technique ressemble à Uki Otoshi. Tori tire uke dans la direction du mouvement d'Uke, which is forewards.

UKE plie jambe droite pour se mettre sur genou droit genou gauche levé. De cette position UKE se lève et avance jambe droite pour piquer au ventre avec sa main droite tendue, les doigts représentant une dague. TORI recul le pied gauche, contrôle le bras droit de UKE avec sa main gauche au poignet et sa main droite à l'intérieur de l'avant bras. TORI fait uki otoshi en se mettant sur le genou gauche en tournant. UKE chute de coté (pas mae ukemi). UKE s'assoit puis se place genou gauche au sol.

3e élément : Le vent
C'est le principe des forces centrifuge et centripète
Le principe est celui que le centre d'un tourbillon peut engloutir le pourtour. Si on est tiré en cercle par un plus fort que soi, il est possible de le projeter en prenant le contrôle du centre du cercle.Les mouvements cycliques illustrent le vent.
Exemples de telles techniques :
- Hiza Guruma
- Ashi Guruma
- Te Waza
Sur la troisième technique, Tori et Uke se déplacent ensemble en cercle. Tori et Uke se rejoignent et Tori lance une technique qui ressemble à Tomoe Nage.

TORI et UKE sont sur le genou gauche au sol, ils se relèvent en élevant les bras latéralement corps penché en avant au début puis tournent suivant une spirale pour se rejoindre au centre du tapis (perpendiculairement à l'axe du kata, main gauche de torils vers shomen). UKE a le bras gauche sur le bras droit de torils et torils a le bras gauche sur le bras droit de UKE .TORI continue à tourner à petits pas, UKE suit en opposition. TORI en glissant ses deux pieds profondément sur le coté droit du pied de UKE, se laisse tomber en arrière pour faire chuter UKE par dessus son corps avec l'action combinée de la main gauche qui tire le bras droit de UKE vers le bas, la main droite qui pousse le bras gauche de UKE obliquement vers le haut (YOKO WAKARE). Les bras étant en opposition ils oscillent légèrement. UKE se relève dans le coin avant droit du tapis en biais par rapport à shomen (pas face), torils reste allongé un cours instant.

4e élément : L'eau
C'est le principe de l'alternance tel celui du flux et reflux des marées
Les mouvements rythmiques et alternatifs sont importants dans cette série. Il s'agit d'utiliser les opportunités. Il faut accélérer la démonstration des techniques, ce qui se fait par une succession d'attaques.
Exemples de telles techniques :
- Ko Uchi Gari
- Tai Otoshi
- Uchi Mata
La quatrième technique représente le mouvement de la marée. Le final peut rappeler une forme très conventionnelle de Tani Otoshi.

TORI se relève lentement et va vers le coin arrière gauche, à environ 7 mètres de UKE (face par rapport à shomen), torils met ses bras devant et les lance en arrière en reculant jambe gauche en gigotai comme pour se préparer à jeter un filet, tout en regardant UKE. TORI part doucement en se penchant en avant vers UKE les bras en arrière, puis accélère pour se placer à un mètre devant UKE (arc de cercle), bras en l'air sur la pointe des pieds (en extension) avec un léger temps d'arrêt. TORI tombe sur la plante des pieds, écarte ses bras en même temps jusqu'à la hauteur des épaules, il recule pied droit en premier jusqu'au contact avec UKE (torils doit être placé devant UKE de façon que son coude droit soit sur le sternum de UKE lorsqu'il vient en contact). UKE résiste et torils recule encore, UKE perd son équilibre et recule quelques petits pas, pied droit en premier. TORI fait chuter UKE en arrière en se plaçant sur le genou gauche il descend son bras gauche. UKE fait ushiro ukemi. Ce mouvement est exécuté comme une marée balayant tout sur son passage.

5e élément : Le vide
C'est le principe du vide ou de l'inertie
Adaptations où toutes les opportunités peuvent être exploitées par une technique adéquate.
Exemples de telles techniques :
- tous les Sutemi Waza
- Uchi Mata Gaeshi
Sur la dernière technique, tori et Uke se rejoignent et Tori lance une technique telle Yoko Wakare.

UKE se relève et va se placer dans le coin arrière gauche en biais, torils va se placer sur la même diagonale dans le coin avant droit en biais (ils sont distants de 8 mètres). Tous les deux avancent jambe droite puis élèvent leurs bras (action de vouloir serrer un énorme ballon) en se plaçant en jigotai, puis ils pivotent en se faisant face, ils se redressent en ramenant le pied droit à hauteur du pied gauche puis partent du pied droit rapidement l'un vers l'autre. Au moment de la collision, torils glisse les deux pieds en avant à l'extérieur du pied droit de UKE et se place au sol sur son coté gauche, main gauche sur main droite à la hauteur du nœud de ceinture. UKE chute au dessus de torils. TORI et UKE retournent à leur place du début, marquent un temps d'arrêt, reculent pied droit et ramènent pied gauche, se saluent et se tournent face à JOSÉKI pour saluer.

Fermeture

Lien : http://perso.wanadoo.fr/pelletier.andermatt/57itsutsu.htm

Il existe un kata à sept principes : Nanatsu-no-kata

Retour