44 points

Par exemple : W+W+I+I+I = 7+7+10+10+10 = 44 points
Hypothèse :
Pourquoi 44 points ? Cela peut correspondre au dixième du nombre de points totale nécessaire pour valider tous les dans :
1er dan : 100 points ; 2e dan : 100 points ; 3e dan : 120 points ; 4e dan : 120 points
100 + 100 + 120 + 120 = 440 points
440/10 = 44 points

Autrefois :
Selon le livre "Le Judo" de Paul Bonét-Maury et Henri Courtine dans la collection Que sais-je ? Ëdition Presses Universitaires de France
- Il ne fallait que 1 an d'ancienneté entre le 1er et le 2e dan (au lieu de 2 comme aujourd'hui)
- Il ne fallait que 2 ans d'ancienneté entre le 2e et le 3e dan (au lieu de 3 comme aujourd'hui)
- Il ne fallait que 3 ans d'ancientené entre le 3e et le 4e dan (au lieu de 4 comme aujourd'hui)
- Il ne fallait que 100 points entre le 2e et le 3e dan (au lieu de 120 comme aujourd'hui)
- Il ne fallait passer que le Katame no kata poiur le 3e dans (au lieu de rajouter le Goshin Jutsu comme aujourd'hui)
- Il ne fallait passer que le Kime no kata poiur le 4e dans (au lieu de rajouter le Gono sen comme aujourd'hui)
- Il fallait 170 points entre le 3e et le 4e dan (au lieu de 120 comme aujourd'hui)
- Il fallait 88 points en une seule fois entre le 3e et le 4e dan pour obtenir ses points directement (au lieu de 44 comme aujourd'hui)

Nota bene :
Selon certains, il fallait 150 points ou 50 points selon les sources pour le 5e dan (au lieu de 0 aujourd'hui)

Les points sont attribuées lors :
- des tests d'efficacité combat (shiai appelé aussi Passage De Grade) (souvent appelés shodan et accessible aux personnes ayant été admises au passage des 3 premières séries du Nage-No-kata et à partir de la catégorie Junior.
- du championnat de France Individuels masculin/féminin 1re division
- du championnat de France Individuels masculin/féminin 2e division
- du championnat de France Individuels masculin 3e division
- de la coupe des ceintures de couleur au niveau régionale
- des coupes nationales Individuelles des entreprises au niveau régional et national (dan et kyu)
- des tournois labélisés ayant obtenus l'attribution de la relation grades-championnats
- du championnat de France F.F.S.U. au niveau national + les Interrégions ayant fait l'objet d'une autorisation de bénéficier de la relation grades-championnats par la C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A.
- du championnat de France F.S.G.T. au niveau national + les Interrégions ayant fait l'objet d'une autorisation de bénéficier de la relation grades-championnats par la C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A.
- de la coupe de France U.N.S.S. au niveau national
- du Challenge National de l'Union Sportive des Cheminots de France ayant fait l'objet d'une autorisation de bénéficier de la relation grades-championnats par la C.S.D.G.E. de la F.F.J.D.A.
- du championnat de France Individuels masculin/féminins juniors
- de la coupe de France cadet et cadette

Les points sont attribuées selon le grade de l'adversaire qui, comme le veut l'usage, ne peut être inférieur à la ceinture marron malgré la non-précision des textes fédéraux :

grade supérieur ou identique
7
10

Les adversaires dont les points peuvent être comptabilisé et cas de victoire en combat officiel sont :
- de plus en plus rares (règle du grade supérieur ou égale et donc passages en shiai obligatoires)
- de plus en plus expérimentés...
... tout en étant soi-même de plus en plus vieux et de moins en moins disponible.

La voix royale pour effectuer ses points est de marquer en compétition officielle. Toutefois, plus vous monter en grade et plus vos adversaires battus doivent être gradés pour comptabilisé les points obtenus. Il en résulte que pour marquer ses points du 4e dan, il est préférable d'effectuer des tests d'efficacité combat.